Élément d'appréciation: QE 03

Engagement: Réduction du nombre de jeunes en chômage, tous niveaux d’instruction confondus ; En cours de réalisation

Cet objectif est réitéré aussi bien dans la Déclaration de  la Politique Générale du Premier Ministre que dans le PNDES.

Le gouvernement s’est engagé à travers la Déclaration de Politique Générale à réduire le chômage des jeunes à travers le recrutement d’enseignants et de 16000 agents communautaires.

Le PNDES quant à lui compte ramener le taux de chômage à 3% en 2020.

Cet engagement s’est traduit en politique publique par la mise en œuvre du Programme Jeune et Education qui a recruté 3519 jeunes détenteurs d’un diplôme supérieur au Baccalauréat.

 En plus de l’amélioration de la formation professionnelle,  le Président s’est engagé à rendre disponible des financements adaptés pour accompagner les créations des PME/PMI destinées à employer des jeunes dans les secteurs que sont l’agriculture, l’agro-industrie, l’élevage, la culture et le sport. C’est à ce titre que les fonds ont été mis à la disposition des jeunes :

  • le Fonds d’Appui au Secteur Informel (FASI)

En 2016 : Deux mile (2000) projets financés ; quatre cent cinquante (450) emplois créés et quatre mille (4000) emplois consolidés.

  • le Fonds d’Appui à la Promotion de l’Emploi (FAPE) 

En 2016 : Deux cent soixante-dix (270) projets financés ; sept cent soixante-dix-huit (768) emplois créés et mille trois cent quarante-deux (1342) emplois consolidés.

  • le Fonds d’Appui aux Initiatives des Jeunes (FAIJ) 

En 2016 : Six cent dix-neuf (619) projets financés et mille quatorze (1014) emplois créés.

Le gouvernement a également lancé le programme d’autonomisation des jeunes et des femmes le 26 juin 2017.

Le Premier Ministre a procédé au lancement du programme « Burkina Startups » sur une période de cinq (05) ans ce programme est censé favoriser la création de  dix mille (10000) emplois directs.