Élément d'appréciation: SANTE 02

Engagement: Gratuité des soins d’urgence, notamment les premiers examens de diagnostic, ainsi que du dépistage des cancers féminins ;   En cours de réalisation

-        Le Plan de développement économique et social (PNDES) a repris également cet engagement. 

-        L’adoption de la politique nationale de santé est prévue pour fin septembre. La gratuité des soins d’urgences a toujours fait l’objet d’une politique publique au Burkina avec une subvention de départ de 200.000.000 FCFA. Pour la constitution de kit sans prépaiement de soins d’urgences. Cette mesure fut un échec. Une allocation de 1.635.779.000 FCFA en 2016 pour la prise en charge des urgences sans prépaiement a été faite en 2016, cette somme est très dérisoire, il faut malheureusement dire qu’il n’y a pas de prise en charge sans prépaiement dans nos hôpitaux. Cependant, une stratégie pour la gratuité des soins est en cours de mise en place. Si elle est bien implémentée, elle pourrait résoudre le problème. La mise en place de l’AMU va participer fortement à résoudre ce problème.

-        La gratuité de la prise en charge du dépistage des cancers féminins n’est effective que de façon partielle. Il faut cependant relever que le dépistage exclusif par palpation pour le sein et observation IVA/IVL  pour col de l’utérus (mode retenu) reste des méthodes de prévention du cancer peu utilisées dans les pays développés, du fait des limites scientifiques de ses méthodes, les examens de laboratoires et de mammographie ne sont pas pris en charge. Il faut noter également un problème éthique qui subsiste et lié à la non-prise en charge  du traitement des cancers de seins dépistés et celui du col de l’utérus en dehors de la cryothérapie.