Élément d'appréciation: SANTE 12

Engagement: Le recrutement de médecins, d’attachés de santé, d’infirmiers, de sages femmes et d’agents itinérants de santé pour résorber sensiblement les déficits actuels En cours de réalisation

Cet engagement figure dans la Déclaration de politique générale (DPG) et reprise dans le Plan de développement économique et social (PNDES) .  

 Il faut noter le recrutement 2471 nouveaux agents de santé, dont 433 médecins, de 47 pharmaciens, 1767 paramédicaux au cours de l’année 2016. En fin 2016 on pouvait noter :

  • Chaque CHR dispose à ce jour d’au moins 2 Gynécologues, de 2 cardiologues. Le CHR de Gaoua dispose désormais de 2 Chirurgiens.
  • Les CMA de Zorgho, Koupéla, Pô, Boromo  situés dans des zones où le nombre d’habitants est important ont été pourvus en Gynécologues obstétriciens.
  • 16 Pédiatres, 6 Radiologues, 05 Gastro-entérologues, 02 Néphrologues, 02 Traumatologues-orthopédistes et 06 ORL ont été affectés en 2016.
  • Le recrutement de 2017 est en cours, le déficit à résorber est toujours grand. Selon les statistiques de 2016  de la DRH : Le pourcentage de formations sanitaires (CSPS) remplissant les normes minimales en personnel est  de 94,8% en 2015. Les ratios personnels/population sont de 1/15 518, (de 1/4 243 pour les IDE et de 1/7 743 pour les sages-femmes). Cependant, ces ratios calculés sur base de normes datant de 1999 risquent de s’effondrer avec les normes actuelles de l’OMS. L’application de normes actualisées est en cours de validation. D’autre part,  l’utilisation de la densité de l’offre de main-d’œuvre proposée par l’OMS semble être un meilleur outil pour mesurer l’efficacité du personnel. On note également une inégale répartition du personnel entre les régions et à l’intérieur des régions.