Élément d'appréciation: SANTE 23

Engagement: La promotion de la planification familiale par la sensibilisation à l’espacement des naissances et l’utilisation des moyens de contraception En cours de réalisation

Cet engagement figure dans la Déclaration de politique générale (DPG) et reprise dans le Plan de développement économique et social (PNDES).

La banque mondiale implémente une politique avec le département de la santé pour rendre disponibles gratuitement les contraceptions aux populations. La vision du ministère de la Santé est de permettre une  large couverture de la population en services de santé sexuelle et reproductive ce qui permettra au Burkina Faso  d’amorcer dans cinq ans une transition démographique annonciatrice d’un dividende à capturer. Cependant, le défi de la gratuité pour l’élargissement de l’accès à la planification familiale doit être relevé à court terme.

Cette politique pourra corriger l’induction des naissances que les mesures de gratuités des soins induiront. Elle reste cependant critiquée par une frange de la population.

La gratuité de la contraception est en attente pour 2018.


3 Commentaires

barkansa89 - Thu, 11/16/2017 - 11:46

Un proverbe africain très éloquent dit ceux-ci "la bonne nourriture ne remplit jamais le plat d'un chien". Pour dire que si ce programme était destiné au bien être du peuple burkinabè la banque mondiale ne le financessera jamais encore moins assuré une gratuité.
Ce programme est un suicide collectif programmé, à la limite un génocide racial, celui du "noir ".
Que ceux qui ont des yeux pour voir voyant,
Que ceux qui ont des oreilles pour attendre attendent,

barkansa89 - Thu, 11/16/2017 - 11:58

Un proverbe africain très éloquent dit ceux-ci "la bonne nourriture ne remplit jamais le plat d'un chien". Pour dire que si ce programme était destiné au bien être du peuple burkinabè la banque mondiale ne le financessera jamais encore moins assuré une gratuité. Ce programme est un suicide collectif programmé, à la limite un génocide racial, celui du "noir ". Que ceux qui ont des yeux pour voir voyent. Que ceux qui ont des oreilles pour attendre attendent,

Belem Hamidou - Thu, 08/16/2018 - 09:42

C'est une bonne  chose  que de sensibiliser  la population  sur la bonne  utilisation  des méthodes  contraceptive  mais le mieux  serait d'étendre  dans les campagnes où  le nombre  d'enfant  par femme  est encore  élevé  que en milieu  urbain.