Le « GERDDES-BURKINA » est une représentation nationale du grand mouvement panafricain dénommé : le GERDDES-AFRIQUE, créé en mai 1990 à Cotonou au Bénin. Le GERDDES-BURKINA a été reconnu par récépissé N° 92-172/MAT/MDPL/DELPAJ du 6 février 1992 et officiellement installé le 25 avril 1992 par le Président du GERDDES-AFRIQUE. L’organisation a pour vision « Un Burkina Faso de paix où les principes démocratiques sont respectés et les fruits du développement équitablement repartis ». Sa mission est de contribuer à la consolidation du processus démocratique et à la promotion du développement économique et social du Burkina Faso.

Le GERDDES-BURKINA poursuit les objectifs suivants 

-Consolider la gouvernance démocratique en : 

  •  participant aux réformes politiques, institutionnelles et électorales ;
  •  inculquant les idéaux de démocratie dans les mœurs des populations ;
  •  améliorant la transparence des processus électoraux et la crédibilité des résultats ;

- Promouvoir la prévention, la gestion et la médiation des crises/conflits sociaux et politiques ;

-Promouvoir la gouvernance économique et sociale au niveau étatique et local ;
-Asseoir une stratégie de promotion de la participation 
citoyenne des populations au développement économique et social.

2.  STRUCTURATION

- Organes :
1. Assemblée Générale ;
2. Bureau Exécutif National.

- Structures spécifiques :

1. Le Comité chargé des Elections, de la Prévention des conflits et de la médiation (CEPCM) ;

2. Le Comité chargé du Genre et du Développement (CGD) ;

3. Le Comité chargée des jeunes (CJ) ;

4. Le Comité chargé des Etudes et de la recherche (CER).

- Structures décentralisées :

1. Antennes Provinciales (AP) 42 ;

2. Coordinations Régionales (CR) 12 ;

3. Cellules Communales (CC) environ 200.

3. MOYENS / METHODES D'ACTIONS

- Etudes et recherches ;
- Formations ;
-I.E.C. ;
-Appui conseil ;
-Voyages d’études et d’échanges
-Plaidoyer ;
- Constitution de réseaux ;
- Participation aux actions d’institutions et de structures étatiques.

4. LES MEMBRES

Le GERDDES-BURKINA se compose de :
-membres actifs ;
-membres associés ;
-membres d’honneur.

5. REALISATIONS

1996 à 2002 
- Monitoring des élections à l’intérieur du Burkina et 
dans la région Afrique

-Conférences sur plusieurs thèmes : « Limites et précarité des démocraties africaines » ; « La conférence nationale souveraine : conditions de sa convocation » ; « Citoyenneté et droits de l’homme dans les démocraties africaines » ; « rôle de la société civile dans une économie qui se globalise et se régionalise » ; « Les successions au BF » et « Société civile : définition et rôle » « Rôle de la 
société civile dans l’émergence et la consolidation de la démocratie ».

-Voyage d’information, d’études ou d’échanges sur la campagne et l’élection présidentielle aux Etats Unis ; sur « la prise de décision communautaire aux Etats Unis »

- Séminaires sous régionaux sur « rôle des forces armées africaines dans le processus démocratique » ; « la corruption électorale » ;

- Médiation dans la crise universitaire et dans le conflit SYNTSHA/Gouvernement en 1996 ;

- Formation des membres du BEN sur :

  • la mondialisation et la régionalisation ;
  • les droits de l’homme ;
  • les droits de l’Enfant ;
  • les droits de la Femme ;
  • le CSLP ;
  • la Gouvernance ;
  • la démocratie et le développement ;
  • la décentralisation au Burkina Faso.

- Autres actions  : 

  • Vulgarisation du CPF par la Cellule féminine ; 
  • Appui à des activités socio-économiques (coupes GERDDES, plantations d’arbres, appui conseil à des regroupements féminins, etc.) ;
  • Participation aux travaux de la CEI et de la Commission des reformes politiques et institutionnelles et autres commissions ;
  • Participation aux travaux de la Chambre des représentants ;
  • Constitution de l’OIE.
  • Participation à un séminaire international organisé par le GERDDES Afrique sur « Bilan et perspectives d’une décennie de promotion de la démocratie en Afrique dans le contexte actuel ».

2003
- Formation de formateurs sur « La prévention et la transformation des conflits pour l’édification de la paix » ;
-Affiliation à l’Union Sacré pour le traitement gratuit des malades du Sida réseau créé par le RAME

2004

- Elaboration et mise en œuvre du programme biennal « Appui à la consolidation de la paix au Burkina Faso à travers l’éducation civique et la culture démocratique » 
grâce au soutien de Diakonia.

- Elaboration et mise en œuvre du projet « Renforcement des capacités en édification de la paix » : formation 
WAPI ;

-Etude sur « l’évaluation participative de l’impact de l’utilisation des fonds PPTE dans la santé » ;

-Elaboration et mise en œuvre du projet « Contribution à l’enracinement d’une culture démocratique et de paix au Burkina-Faso » financé par le FAED.

2005

- Elaboration et mise en œuvre du projet « Appropria-
tion du guide du contentieux électoral » ;

-Suite de l’étude en plaidoyer sur le thème « Fonds PPTE et lutte contre la pauvreté dans le secteur de la santé » ;

- Voyage d’échanges au Ghana et au Mali sur le suivi citoyen et le plaidoyer/lobbying.

2006

 -Pilotage du programme CDC/CSLP et mise en œuvre d’un plaidoyer sur le CSLP/Santé ;

-Participation aux activités du forum social du Burkina au poste de secrétariat général.

2007-2009

-Exécution du projet biennal 2007-2009 avec l’appui de Diakonia et axé essentiellement sur la gouvernance démocratique. Les points saillants de ce programme sont :

  • étude sur « les obstacles au libre choix électoral au Burkina Faso » ;
  • mise en place de clubs GB dans 65 lycées et dans les Universités de Ouagadougou, Bobo et Koudougou ;
  • sensibilisation des électeurs sur des thèmes concrets tels que le programme politique, le vote, l’état civil etc. ;

- Élaboration et adoption du plan stratégique quinquennal 2008- 2013 ;

-Poursuite des activités relatives à l’analyse du CdC/CSLP ;

- Campagne sur la confection de la Carte Nationale d’Identité Burkinabè (CNIB) dans la région l’Est avec le soutien du FCIL ;

- Partenariat à la mise en œuvre du programme Education aux Droits Humains (EDH) initié par Amnesty International Burkina (2009-2012)

2010-2011
-Poursuite du projet triennal (1er juillet 2009- 30 juin 2012) financé par Diakonia

- Mise en œuvre du projet « Renforcement de la démocratie participative à la base dans neuf communes rurales » financé par le PROS. Un livret intitulé « Informer pour améliorer l’accès aux soins de santé primaire : journées portes ouvertes sur les CSPS suivi de la fixation des tableaux des prix des produits et des coûts des actes 
médicaux » a été produit.

2011-2012
-Campagne de sensibilisation pour une participation citoyenne des populations dans 05 provinces, financées par le PNUD

- Observation de la campagne électorale et des opérations de vote des élections couplées de 2012 financé par le FCIL(dans le cadre de la coalition des OSC pour les 
réformes plotiques et Institutionnelles)

- Monitoring indépendant des élections couplées de 2012 avec le financement conjoint de la Coopération Suisse et du Grand Duché de Luxembourg

-Contribution à une gouvernance locale sensible au genre : suivi des politiques locales par les femmes dans 10 communes du Burkina (1er janv 2011-30juin 2012) 
avec l’appui du FCG. Production d’un livret titré « Exemple de suivi citoyen de l’action publique : le cadre unitaire d’action (CUA)

2013-2014
Mise en œuvre d’un projet de 4 ans (2012-2016) sur financement de Diakonia.