ESPACE DE DIALOGUE ET D’INTERPELLATION COMMUNAUTAIRE (EDIC) DE OUAHIGOUYA : L’assainissement et l’éducation au centre des échanges.

Après plusieurs autres communes dans les régions du Centre Nord, du Centre Ouest, de l’Est et du Nord, l’Association Monde Rural était ce samedi 10 février 2018 au côté de la commune de Ouahigouya, chef-lieu de province du Yatenga et aussi de la région du Nord pour la réalisation de son EDIC. Cette activité entre dans le cadre de la mise en œuvre de son programme «Présimètre » initié par la Convention des Organisations de la société civile pour l’Observation Domestique des Election CODEL avec l’appui financier de l’ONG Diakonia

Le conseil municipal de Ouahigouya Présidé par Basile Boureima OUEDRAOGO était face à la population pour faire le bilan de l’année 2017 et échanger avec elle sur toutes les questions entrant dans la vie de la collectivité. C’est la maison des jeunes et de la culture de Ouahigouya qui a servi de cadre pour cette rencontre tenue ce samedi 10 février 2018.

A la tête d’un conseil de 113 membres dont 31 femmes, le Maire  Boureima OUEDRAOGO a saisi cette opportunité pour présenter les activités réalisées par son équipe au cours de l’année 2017. Dans sa présentation, il a fait ressortir la mobilisation d’une enveloppe de l’ordre de 941 millions 304 mille 443 de nos francs contre 1 milliard, 165 millions, 541 mille 447 francs CFA attendus. A l’en  croire ce montant a été investi dans  les différents domaines de compétence reconnus aux collectivités décentralisées en particulier la santé, l’éducation, les infrastructures, la jeunesse et l’emploi, les secteurs porteurs de l’économie etc. A la suite du maire, les populations ont pris la parole pour, dans un premier temps saluer l’initiative prise par le maire de faire le compte rendu de son action et les résultats engrangés mais aussi soulever leurs préoccupations du moment. La gestion de certaines infrastructures, le traitement des ordures dans la ville de Ouahigouya, la qualité des vivres et des fournitures scolaires, la transformation des produits maraichers, la pertinence de certaines dépenses effectuées, la disponibilité du maire, etc., ont été évoqués. En réponse, le bourgmestre a réaffirmé sa disponibilité à recevoir tous les citoyens qui le désirent avant d’indiquer que de nombreux projets sont en finalisation avec l’appui de partenaires externes, notamment dans le domaine préoccupant de l’assainissement.  Il a conclut en prenant l’engagement d’apporter des réponses à toutes les préoccupations dans les limites de ses possibilités. Il ne manquera pas en retour d’inviter les citoyens à jouer pleinement leur partition pour la réussite de cette œuvre collective. Pour Amadou WANGRE, coordonnateur national de l’AMR, partenaire technique et financier de l’activité, la tenue de cette EDIC a été une réussite. Il citera en exemple le nombre et la pertinence des interventions qui, pour lui, est une preuve de l’intérêt que les citoyens portent à la vie de la commune et aussi une manifestation de leur implication dans la gestion des affaires locales. Il a également magnifié l’idée qui a consisté à faire suivre ce dialogue en direct à travers six radios locales au bénéfice des 159 milles habitants de la commune repartis dans 37 villages et 15 secteurs. C’est un comité de 12 membres installé en fin de cérémonie qui aura la lourde responsabilité de suivre la mise en œuvre des recommandations formulées à la suite d’un bilan diversement apprécié.

La cellule communication