9 Vues

En 2019, 25 683 tonnes d’engrais (Urée, NPK, DAP, Burkina phosphate) et 5 615 tonnes de semences améliorées ont été mis à la disposition des producteurs avec des taux de réalisation respectifs de 73,06% et 129,41%. En outre, des producteurs ont bénéficié de 20 748 unités d’équipements à traction animale[1] à prix subventionnés, (soit un taux de réalisation de 97,95%), 119 animaux de trait et 426 tracteurs.

Sur les quatre années de mise en œuvre du PNDES (2016-2019), c’est au total 63 110 tonnes d’engrais, 23 406 tonnes de semences, 63 686 unités d’équipements à traction animale qui ont été mis à la disposition des acteurs du monde rural. Cet appui a bénéficié à 629 066 producteurs dont 149 616 femmes pour les engrais (23,8%), 843 341 producteurs dont 356 949 femmes (42,4%) pour les semences et 63 686 producteurs pour les équipements.

Au regard du faible niveau d’utilisation actuel des intrants et équipements, l’augmentation de la production et de la productivité des productions végétales nécessite qu’un accent soit davantage mis sur les investissements structurants ci-dessous mentionnés en vue d’améliorer l’accès aux intrants et équipements pour l’ensemble des producteurs. Les actions de subvention ciblées sur les producteurs vulnérables, ne représentant qu’une infime partie des besoins potentiels.

L’état de mise en œuvre des investissements structurants dans le domaine se présente comme suit :

  • Mettre en place et rendre fonctionnelle une centrale d'achat des intrants et du matériel agricoles (CAIMA) : Pour cet investissement, la forme associative a été retenue pour la mise en place de la centrale. Les textes portant création et fonctionnement de la CAIMA ont été adoptés en Conseil des ministres. Les collèges et sous collèges ont été constitués. Le dossier a été transmis en conseil des ministres. La mise en place de la centrale est attendue au premier trimestre de 2020. Le Ministère de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles a tenu le 24 juin 2020, une assemblée générale constitutive pour la mise en place de la centrale d’approvisionnement en intrants et en matériels agricoles au BF. La création de la CAIMA vise à mettre à la disposition du secteur privé un instrument efficace d’achat d’engrais, de semences et de matériels agricoles. Ce projet s’inscrit dans l’axe 3 du PNDES au point relatif à la facilitation de l’accès aux intrants, équipements et financement et va contribuer à accroitre l’offre en intrants et matériels. Bien que cet engagement soit en phase de réalisation, il est important d’attendre l’opérationnalisation de la CAIMA et les retombées dans le domaine pour mieux apprécier son efficacité et sa pertinence.
 

[1] Cette opération s’inscrit dans le cadre de l’investissement « mettre à la disposition des producteurs 150000 équipements à traction animale ».

Engagement en cours de réalisation
Date de l'évaluation : 09-2020