9 Vues

En septembre 2018, l’assemblée nationale a auditionné des membres du gouvernement dont le Premier Ministre. Au cours de la séance plénière, l’assemblée a recommandé au Premier Ministre d’accélérer la relecture de la loi sur la politique nationale de défense et des réformes de l’armée.

En novembre 2018, un séminaire de sensibilisation des parlementaires s’est tenu autour d’un éventuel projet de relecture de la loi portant défense nationale. Malgré toutes ces initiatives, la politique nationale de défense tout comme celle de sécurité ne connaît pas encore une réalisation effective.

Pour l’instant comme l’a si bien relevé le premier ministre Joseph Marie DABIRE, dans son discours de Politique Générale de 2019 : « depuis 2015, les actes de violence parfois extrêmes se sont répétés dans notre pays. Les attentats meurtriers et la destruction des édifices publics, les enlèvements et prises d’otages, parfois suivis d’exécutions sommaires, les assassinats de représentants de l’État, les attaques contre les unités des Forces armées nationales, des forces de sécurité intérieure et paramilitaires sont autant d’actes ignobles qui mettent en péril la paix et la sécurité des biens et des personnes dans notre pays.»
Eu égard à ce constat l’adoption de la politique de défense et sécurité s’avère nécessaire et important pour infléchir la montée de l’insécurité et sauvegarder l’intégralité du territoire.

Engagement en cours de réalisation
Date de l'évaluation : 12-2020
The website encountered an unexpected error. Please try again later.