1 Vues

Cet engagement est affiché dans la déclaration de politique générale du Premier Ministre au lendemain de sa nomination. En effet, le Premier Ministre a affirmé dans son discours de politique générale de 2016, l’engagement de son gouvernement à poursuivre « les réformes nécessaires pour garantir le caractère républicain » des forces de défense et de sécurité. Dans le PNDES, la dépolitisation de l’environnement militaire et le renforcement de la gouvernance dans le sous-secteur de la défense entrent en droite ligne de la volonté d’aboutir à une armée républicaine. Il faut constater que ce dernier engagement prend en compte d’autres engagements dessus traités comme la participation des forces de défense aux activités de développement, la lutte contre l’insécurité (terrorisme et grand banditisme) qui affecte l’intégrité territoriale. De même, les conditions propices au développement humain durable sont inséparables de la sécurité des investissements et la quiétude des populations. Ce dernier engagement peut donc être considéré comme la synthèse de plusieurs engagements sécuritaires du Président KABORE. 

Cet engagement est pour moment non effectif car d’abord, la nouvelle constitution n’est pas encore adoptée.

Ensuite, la recrudescence de la violence dans les régions du Sahel, du Nord, de l’Est, du Centre Nord et de la Boucle du Mouhoun n’offre pas des conditions propices au Développement Humain Durable. Ces populations quand elles ne sont pas déplacées20 vivent dans la crainte des attaques terroristes et connaissent une situation de précarité avec les risques d’une crise alimentaire de grande importance.

Engagement en cours de réalisation
Date de l'évaluation : 12-2020