4 Vues

Pour matérialiser la volonté de promouvoir les langues nationales, le gouvernement de Monsieur Christophe DABIRE a intégré cette donne au sein du Ministère de l’éducation qui prend désormais la dénomination de Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales.
En outre le conseil des ministres du 20 mars 2019 a adopté un projet de loi d’orientation portant modalités de promotion et d’officialisation des langues nationales du Burkina Faso en vue de doter les langues nationales de notre pays de statuts plus valorisants, propice à la dynamique du développement durable et respectueux des principes du multilinguisme et du multiculturalisme qui ont toujours caractérisé le Burkina Faso.

Le Secrétariat permanent de Promotion des langues nationales et de l’éducation à la citoyenneté (SP PLNEC) a été créé en mai 2019 pour la mise en œuvre de cet engagement. Ce secrétariat s’est retrouvé sans budget au départ. C’est en juin- juillet que le processus d'élaboration d'une politique linguistique a été lancé avec en ligne de mire un plan triennal.  Ce plan triennal n'est pas encore une réalité.

Présentement une dizaine de langues est utilisée dans les écoles bilingues (mooré, Dioula, Fulfulde, Gourmantché, le Bwamu, le Bissa...) et vingt-cinq (25) langues utilisées dans l'alphabétisation (avec l’accompagnement de promoteurs privés). 

Sa mise en œuvre et sa réussite nécessitent un renforcement des capacités des acteurs de l’éducation et une revue des curricula de formation dans les ENEP.
 

Engagement en cours de réalisation
Date de l'évaluation : 12-2020