2 Vues

L’engagement relatif à la préservation de la biodiversité faisait du reboisement, de la récupération des terres dégradées et de l’aménagement des forêts son cheval de bataille. Selon les données communiquées par le Ministère de l’environnement, les actions suivantes ont été menées :
- 26 260,66 ha de terres dégradées ont été récupérées sur les 50 000 ha de prévus, soit un taux de réalisation de 52,52% ;
- 32 Plans d'Aménagement et de Gestion (PAG) ont été élaborés sur 35 initialement prévus, soit un taux de réalisation de plus de 90%. En outre, un avant-projet de Plan d’Action Forestier (PAF) a été élaboré à Dandé dans les Hauts-Bassins au premier semestre de l’année 2020 ;
- 77 nouveaux espaces de conservation créés par les Collectivités Territoriales avec l’appui du Ministère sur 115 de prévus, soit un taux de réalisation de 66,96% ;
- 17 aires classées sont en cours de sécurisation et 12 forêts classées délimitées et en cours d’immatriculation ;
- Processus de délimitation, de consolidation du bornage et des panneaux de signalisation de 28 forêts classées engagé par le MEEVCC en collaboration avec le Ministère des Mines et des Carrières dans le cadre de la mise en oeuvre du Projet de Développement Durable du Secteur Minier en vue d’extraire ces forêts du cadastre minier ;
- Travaux d’aménagement en cours de 14 forêts classées des Régions du Centre - Ouest, des Hauts - Bassins et de l’Est dans le cadre du programme d’Appui à la Gestion durable des Ressources Forestières (AGREF) ;
- 32 communes ont été financées à hauteur de 4,48 milliards de FCFA à travers les Programmes de Développement Intégrés Communaux (PDIC) ;
- 370 microprojets d’aménagement forestier et climatique financés à hauteur de près de 4 milliards de FCFA, par le Fonds d'Intervention pour l'Environnement (FIE) ;
- 2 postes de contrôles ont été construits à Wayen et Bissiga ;
- la journée nationale de l’arbre a été institutionnalisée avec la tenue de la première édition le 10 août 2019 à Tenkodogo (choix du site, choix d’espèces locales et suivi permanent pour la sécurisation) ;
- 38 323,63 kg de semences forestières améliorées ont été distribués ;
- 18 409 370 plants ont été mis en terre sur 52 500 000 prévus soit 10 000 000 par an.

Sur la base de ces résultats, on constate que la moitié des engagements a été respectée. L’autre moitié est soit en cours de réalisation, soit non encore entamée. Sur la question spécifique des reboisements, il faut noter que malgré l’exécution moyenne de l’engagement, il faut compter avec le taux de mortalité et de survie des plants qui est dynamique d’une année à une autre selon le ministère de l’environnement. Néanmoins les chiffres indiquent un taux de survie de 65%. Cela rapporté au nombre total de plants mis en terre, on trouve près de 6 millions de plants et demi qui sont probablement morts sur la période, donc approximativement 11 millions de plants qui ont survécu.
Il est important de noter aussi que la forêt de KUA qui était menacée par la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso a finalement été sauvée suite aux conclusions des études menées par le Ministère en charge de la question. Un nouveau site a été identifié pour la construction de l’hôpital. Le Ministère a entrepris de renforcer les actions d’aménagements de la forêt classée en réalisant notamment des reboisements par des projets en exécution (Projet d’Appui à la Gestion durable des ressources forestières) et des associations.
 

Engagement en cours de réalisation
Date de l'évaluation : 12-2020