2 Vues

Cet engagement est repris dans le discours de politique générale du Premier Ministre Paul Kaba THIEBA en ces termes ; « …le Gouvernement entend renforcer significativement leurs capacités opérationnelles afin qu’elles puissent assurer avec efficacité, la défense de l’intégrité du territoire national et qu’elles participent activement aux actions de développement…».

La participation des forces armées en tant que couche sociale au développement est un impératif. D’emblée, relevons que l’engagement des forces armées en faveur du développement est plus ancien que l’engagement politique du Chef de l’Etat. En effet, l’armée participait déjà aux activités de développement socio-économique du Burkina Faso à travers la construction de ponts, de routes par les biais du génie militaire. Par l’opération SAAGA15, l’armée de l’air s’est révélé un acteur important dans l’ensemencement des nuages en vue d’un meilleur contrôle de la pluviométrie. Aussi, en tant que structure fournissant aux usagers des biens et services (mécanique, location d’engins, ateliers de productions de services divers), le Génie Militaire collecte des recettes qui sont reversées au trésor public. Il en est de même du service de santé de l’armée qui offre des prestations diverses aux populations. Dans ce sens, le lancement le 28 Octobre 2020 de l’hôpital d’instruction des armées contribuera d’abord à accroitre l’offre de soins aux populations mais aussi, renforcer la part contributive de l’armée dans le budget national à travers la collecte de recettes publiques. Au-delà des entités de l’armée, les personnels de défense oeuvrent dans plusieurs secteurs de développement en apportant leurs expériences et leur savoir-faire. Il en est ainsi, des personnels exerçant dans les différents hôpitaux du pays, de ceux occupants de hautes fonctions (gouverneurs, responsables de projet…), ceux commis à la réinstallation des populations déplacées dans les régions du Nord et Centre-Nord, ceux engagés dans les opérations de maintien de la paix et de sécurisation des investissements nationaux et internationaux sur notre territoire.

Cet engagement est cohérent car il est indissociable de la volonté de faire des armées une entité républicaine au service du développement national. L’impact est appréciable, car de nos jours, plusieurs milliers de citoyens burkinabè bénéficient des soins apportés par les services et les personnels de l’armée. Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la covid 19, l’armée a apporté son concours en rendant disponible, et à cout réduit, des solutions alcooliques pour les couches vulnérables et en installant au sein de l’hôpital Yalgado un centre d’accueil et de tri. Ce centre construit avec l’expertise des services de santé des forces armées nationales, a déjà enregistré plus de vingt-cinq mille(25000) dont cent(100) suspects de la covid-19 et une dizaine de cas confirmés. Enfin, les ateliers militaires produisaient à la date du 15 mai 2020, cinq mille (5000) masques par jours en vue d’assurer l’effectivité des mesures barrières contre la pandémie.

 

Engagement réalisé
Date de l'évaluation : 12-2020
The website encountered an unexpected error. Please try again later.